Sécurité

Côte d'Ivoire: Enlevé par 03 ravisseurs à Soubré, un opérateur économique retrouvé par la police

PoliceSecours.net | Hassan Foutini avec la police

Entre octobre et décembre à Abidjan, au moins une dizaine de personnes sans-abri sont mortes de la même manière, avec des crânes fracassés. La police a ouvert une enquête sur ce genre d'assassinats ciblés, qui gagne la capitale économique.


Octobre dernier, un sans abri a été découvert au niveau de la rue Nanan Yamousso à Treichville le crâne fracassé par une brique. Novembre, un autre a été constaté au niveau de la montée du 3ème pont HKB à Marcory. Poursuivant dans le même mois, plusieurs cas ont encore été identifiés dans les communes de Koumassi, Treichville, et Port Bouët. Puis le 05 et le 06 décembre, à nouveau deux corps ont été retrouvés à Port Bouët près du camp du 43ème BIMA et à Treichville près du palais des sports.

L'étonnant dans ces meurtres qui concernent seulement la partie sud du district d'Abidjan, c'est la manière dont ils sont commis. Le modus operandi, particulièrement cruel, est toujours le même. Ce qui laisse penser à un tueur en série chez les services de police, qui ont ouvert une enquête sur cette nouvelle affaire.
De fait tel que relevé dans les constatations, celui-ci attend patiemment, et en pleine nuit que ses victimes dorment pour les liquider, en fracassant leurs crânes à l'aide d'une grosse pierre. Puis il quitte immédiatement le lieu du crime, laissant ses victimes baigner dans leur sang avant de mourir lentement.

Vengeance ou crime rituel pour motif à cette heure, la police qui a mobilisé ses services d'enquête n'a dévoilé aucune piste à privilégier. Une version avancée par d'autres sources voudrait que l'auteur de ces crimes abjects ait été, lui même, traumatisé par des sans-abri.

Qu'à cela ne tienne, "le meurtrier" court toujours. Et face à ces crimes qui en rappellent d'autres dans la capitale économique, notamment ceux des viols suivis de meurtres, la police a lâché ses fins limiers sur le terrain.



Adriel | 2021-01-24 00:50:48

Articles populaire

Coronavirus Info

Veuillez appeler le

143 ou 101


Envoyez par SMS CORONAVIRUS au

1366

Vidéothèque

Concours

Communiqué

Pharmacie de garde

Objet perdu

Coronavirus Info

Veuillez appeler le

143 ou 101


Envoyez par SMS CORONAVIRUS au

1366